Ressources pédagogiques sur l'archéologie méditerranéenne
contactanticopedie.fr
   

   

 

 

Suivez par les nouveautés de notre Agenda des événements archéologiques: expositions, conférences...

 
Editorial

Et voilà qu'Ulysse est un Viking !

Depuis des siècles, les mystères archéologiques passionnent les foules: que se passait-il à Stonehenge? Comment a-t-on construit les pyramides? A quoi servent les dessins géants de Nazca? Que raconte le disque de Phaïstos? Des milliers de documents ont été publiés sur ces sujets, avec parfois des hypothèses qui n’hésitent pas à faire intervenir des forces occultes ou des visiteurs venus de l’espace.

Sans aller jusque là, il m’est arrivé de mentionner quelques hypothèses pour le moins audacieuses, comme "Les Russes sont des Etrusques" (note n°8) et tout récemment "Le mystère de la pierre de Roseau" (n°24).

A la suite de quoi un fidèle lecteur me signale les travaux de l’Italien Felice
Vinci(*), ingénieur dans le secteur nucléaire mais passionné par Homère et la mythologie grecque. Partant des incohérences existant entre la description des lieux mentionnés - souvent avec force détails - dans le texte homérique, celui-ci en est arrivé à la conclusion qu'Ulysse était un Viking et que la guerre de Troie s'était en fait passée dans la Baltique. Au premier abord, avouez qu’il y a de quoi s’étonner! Et pourtant l’hypothèse ne manque pas d’intérêt. En effet, les transpositions des récits d’un lieu à un autre ne sont pas exceptionnelles, et la légende de Gilgamesh notamment évoque bien le déluge que l’on retrouvera dans la Bible...

Je me garderai bien de prendre position dans ce débat (j’en serais incapable) mais enfin la prudence que je prônais dans la "note" de septembre dernier n’exclut pas la curiosité ! Aussi, si vous souhaitez en savoir davantage sur cette hypothèse étonnante, voici deux des documents qui m'ont été signalés:

- le texte en français de l’introduction du livre,
- et des illustrations explicatives.

(*) "Omero nel Baltico. Le origini nordiche dell'Odissea e dell'Iliade", Editions Palombi, 2008 paru en anglais sous le titre "The Baltic Origins of Homer's Epic Tales: The Iliad, the Odyssey, and the Migration of Myth", Ed. Inner Tradition, 2005.

René Kauffmann


Retrouvez toutes nos Notes d'information sur la page "La Communauté" -> Newsletter !

Archimède et Léonard sur le devant de la scène

Archimède, l’un des plus grands scientifiques de tous les temps, physicien, architecte et ingénieur, n’a pas fini de faire parler de lui. La ville de Syracuse lui avait déjà consacré tout récemment un musée, l'Arkimedeion, inauguré en décembre 2012.

Voici que le 3 août dernier, un autre musée Archimède a été inauguré en Grèce, à Olympie. A l’origine de cette initiative de la Mairie d’Olympie, nous retrouvons les travaux de Kostas Kotsanas, créateur du Musée des Technologies des Grecs de l’Antiquité installé à Katakolon (à proximité d'Olympie), que nous avons déjà amplement évoqué sur notre site. Ceci explique cela, puisqu’Archimède, tout Grec qu’il soit, est né et mort à Syracuse, a sans doute étudié à Alexandrie, mais n’a apparemment jamais mis les pieds dans ce que nous appelons aujourd’hui la Grèce. Quoi qu’il en soit, le visiteur peut y voir, en fonctionnement, des restitutions de nombreuses inventions attribuées à Archimède comme la règle astronomique, les machines de guerre ou la "vis d’Archimède", ou datant de son époque.

Dans le même temps se tient à Venise, jusqu’à fin décembre, une exposition sur "les machines de Léonard de Vinci" dont plusieurs des inventions, également reconstituées pour la circonstance, s’inspirent bel et bien des travaux d’Archimède (Le macchine di Leonardo, Chiesa di San Barnaba). Rappelons tout de même que plus près de nous, à Amboise, le château du Clos-Lucé présente une étonnante collection permanente sur le même thème... Décidément, l’histoire des techniques reste un sujet bien actuel !

La tombe d'Amphipolis passionne toute la Grèce!

En ce moment même, à proximité d’Amphipolis, tout au nord de la Grèce et au bord de la mer Egée, des archéologues fouillent un énorme tumulus, une colline artificielle s’inscrivant dans une enceinte circulaire de plus de 150 mètres de diamètre, qui pourrait bien renfermer la tombe d’un proche d'Alexandre le Grand.
Si le site était déjà connu depuis longtemps, les découvertes se succèdent aujourd’hui à un rythme frénétique et passionnent le pays.
Cette sur-médiatisation n’est certes pas du goût de tous les archéologues, mais il s’agit bel et bien du feuilleton de l’été, d’autant que chaque avancée apporte son lot de nouvelles énigmes. Deux grands sphinx gardaient l’entrée de la tombe, un lion la surplombait. Au bout d’un couloir, deux cariatides. Va-t-on découvrir un tombeau aussi grandiose que celui de Philippe II de Macédoine, le père d'Alexandre, trouvé intact en 1977 à Vergine? Trois salles ont été ouvertes. Une quatrième apparaît à l’heure où nous écrivons. Mauvaise nouvelle: la porte de marbre qui lui donne accès est brisée en plusieurs morceaux... La tombe a-t-elle été pillée ? A qui était elle destinée ? A suivre !

...Et toujours...
Suivez l'Agenda des Mondes Antiques!
Abonnez-vous sur notre site au calendrier permanent des expositions, conférences et événements. Pour en savoir plus,
cliquez ici.

À bientôt sur nos pages!
Toutes vos remarques
et suggestions sont bienvenues!

Contactez-nous...

...et suivez nous sur les réseaux sociaux:

   

Voici notre "Cékoistruc" de novembre:


(Photo Geneviève Hoffmann)

Encore un nouveau "Cékoistruc", le n°16, tout aussi mystérieux que les précédents, mais dans un domaine totalement différent.

De quoi s'agit-il ? A quoi servent ces objets ?


La réponse est là !


Et c’est quoi ce... bâtiment?



Il n’y a pas que les objets qui puissent être mystérieux. Les bâtiments aussi. L’imposante construction gallo-romaine qui s’élève à Thésée, dans le Loir-et-Cher, au lieu-dit "les Mazelles" est parfaitement connue et bien visible: elle ne mesure pas moins de 52 mètres de largeur, et sa hauteur actuelle dépasse encore les 7 mètres. Mais à quoi servait-elle? Les archéologues et les historiens sont perplexes. Et vous, qu'en pensez-vous ?

Pour en savoir plus...


Dernière minute !



a déménagé !

Depuis quelques mois, notre hébergeur inondait de publicités les pages du blog, qui devenaient illisibles.
De ce fait, nous le quittons et notre nouveau blog, garanti sans publicité, se trouve désormais à l'adresse suivante:

http://anticopedie.fr/WordPress

Vous y trouverez, comme précédemment, les éditos et articles de nos lettres, les "objets mystérieux" proposés par nos lecteurs, etc.










Recevez nos Notes d'Info!
Demandez-les ici !

 
 
 
plan du site